Burn-out

« Le burn-out est un choc émotionnel, physique et mental qui fait valser votre vie »

Submergée par son travail, Aude Selly a souffert d’un syndrome d’épuisement professionnel qui l’a conduite à une tentative de suicide. Auteur d’un livre-témoignage, elle a répondu aux questions des internautes.
Extrait :
Veronique : A partir de quels signes doit-on s’inquiéter d’un burn-out? Le travail me prend de plus en plus de temps et les responsables ne sont jamais contents, toujours dans la menace et la sanction des chiffres, les licenciements. Nous devons être corvéables à merci, et ils font pression en sachant qu’à 50 ans avec deux enfants à charge, célibataire, je n’ai pas d’autre solution. Comment sortir de ce cercle infernal?
Je comprends tout à fait ce que vous ressentez. Il faut que vous soyez alertée dès que le corps vous envoie des signaux. Avez-vous des palpitations au coeur? Des reflux gastro-oesophagiens? Mal de dos? Perte de sommeil? Non il n’est pas question d’être corvéable à merci, il faut savoir dire non, et je sais à quel point c’est difficile de le faire quand on nous assène plusieurs tâches. Pouvez-vous parler de votre problème? Il faut aussi en parler à « quelqu’un », cherchez de l’aide en interne, auprès de votre interlocuteur RH par exemple. Il aura le devoir de trouver une solution pour vous soulager.

Boubou : Quels ont été vos premiers symptômes du burn-out? Pour ma part maux de tête, pauses passées à ruminer et à planifier, cerveau toujours en ébullition près à planifier et organiser pour ne pas perdre de temps pendant la pause, négligence de ma personne et des miens, fatigue, fatigue et épuisement, sommeil quasi nul. Et je passe l’angoisse qui m’envahit quand j’arrive et quand je quitte mon travail, ainsi que les pauses déjeuner passées sur mon PC à avancer encore et encore mon travail. Je n’arrive plus à prendre du recul, je me pourris ma vie perso et du coup, je retombe dans le travail et là, des maux de tête… etc.
Malheureusement, je me reconnais dans votre description. Ce dont vous me parlez est déjà alarmant, votre corps vous envoie des signaux. Comme je le dis dans mon livre, pour ma part, j’en ai eu plusieurs, dont la perte de sommeil liée à ma charge de travail et au fait que je pensais, même dans mon peu de sommeil, à ce que je n’avais pas fait. Je me réveillais en sursaut et parfois très tôt sans pouvoir refermer l’oeil. J’ai pris beaucoup de poids, dû à une alimentation anarchique. Je ne prenais plus le temps de manger correctement à part devant l’ordinateur.

A lire sur www.lexpress.fr