C’est ce qui apparait comme conclusions sur base d’une étude menée par l’Institut de Médecine Environnementale en partenariat avec l’Institute of NeuroCognitivism (INC) et TNS Sofres auprès de 7000 actifs dans 4 pays (Belgique, France, Suisse romande et Québec).
En tout 25 ans de recherche a analysé le stress au travail selon ses trois dimensions : l’individu, l’organisation et le management.

 

Les causes du stress sont diverses:

  • 1ère cause : l’hyperinvestissement émotionnel au travail, qui touche 41% des salariés
  • 2ème cause : la démotivation liée au manque de résultat et de reconnaissance, qui affecte 1 salarié sur 4
  • 3ème cause : l’organisation non “biocompatible” qui impacte également 1 salarié sur 4
  • 4ème cause : un manque de sens au travail et d’esprit d’équipe ainsi qu’une communication managériale inadaptée. Cela concerne 20 % des salariés

La solution activer et développer notre intelligence adaptative (zone préfrontal du cortex).

L’article complet: http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120321trib000689571/le-bon-stress-n-existe-pas-.html