métier-job

Chaque matin, c’est le sourire aux lèvres et le cœur léger que vous vous rendez au travail ? Savourez votre chance, c’est loin d’être le cas de tout le monde…

Beaucoup de travailleurs se rendent au travail en traînant les pieds. Le National Opinion Research Center de l’Université de Chicago a établi le classement des métiers les moins satisfaisants, en se basant sur les 200 professions les plus exercées aux Etats-Unis. L’enquête a été menée de 1998 à 2006.

Les facteurs qui déterminent le classement sont entre autres : l’équilibre vie privée-vie professionnelle, les relations et l’environnement de travail, la rémunération, les tâches à effectuer, les horaires, les possibilités d’évolution… Dans l’ensemble, on remarque que les jobs qui rendent malheureux requièrent en général peu de qualifications et sont principalement des métiers manuels ou de service.

En haut du classement, on retrouve le métier de couvreur (seulement 25,3% de satisfaction), ouvriers chargés d’installer et réparer les toitures. L’environnement de travail dangereux, les lourdes charges à porter, l’escalade fatigante et le salaire bas expliquent que ce métier se retrouve en tête des métiers les moins satisfaisants.

Les serveurs occupent la deuxième place (27% de satisfaction). La majorité d’entre eux travaille en effet à temps partiel, et doit supporter des horaires décalés (vacances, soirées, nuits, jours fériés, week-end…)…
La suite sur www.references.be